Infos Dépôt pour ouverture du jeudi 16 novembre (15 à 19 h) !

♦  :lol:  Dépôt approvisionné avec les références habituelles, dont notamment sirop et candi.

:arrow:  Nouveau ! Un réfractomètre est à la disposition des adhérents au dépôt pour mesurer le taux d’humidité dans le miel, à partir d’un petit échantillon de miel liquide.

Frelon asiatique : un formulaire de signalement commun

La FREDON Auvergne (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles), coordinatrice de la lutte contre le frelon asiatique, cherche à mettre en place des outils communs aux quatre départements.

Le premier est un formulaire de signalement (insecte ou nid) créé par la FREDON et le GDSA-63. Les données saisies sont transmises automatiquement à la FREDON Auvergne et, pour les signalements dans le Cantal, au référent du Syndicat des apiculteurs du Cantal.

Désormais, tous les observateurs de frelon asiatique dans le département sont invités à effectuer le signalement :

de préférence à l’aide du formulaire commun

ou à défaut au référent : Ludovic JOACHIN, 06 84 25 99 70, referent.vv@apicantal.fr

Bilan des récoltes de miel 2017 et traçabilité

Communiqué de l’UNAF

Voir le : Bilan des récoltes de miel en 2017

Voir : Communiqué UNAF et UFC Que Choisir – Le miel : pour une réelle traçabilité

Un nouvel insecticide autorisé !

Communiqué de l’UNAF

Vous l’avez peut-être lu dans la presse, un nouvel insecticide vient d’être autorisé.

Gilles LANIO, président de l’UNAF, a dénoncé ce scandale.

Pour plus d’informations : https://www.unaf-apiculture.info/actualites/autorisation-d-un-nouveau-neonicotinoide-le-sulfoxaflor-l-unaf-demande-au.html

Traces de néonicotinoïdes dans les miels !

Communiqué de l’UNAF

Des traces de néonicotinoïdes dans les miels : pour l’UNAF, une nouvelle preuve de la nécessité d’une interdiction urgente de ces produits.
Le 6 octobre, une équipe de chercheurs suisses a publié dans « Science » une étude révélant que 75 % des miels mondiaux sont contaminés par les néonicotinoïdes.
Pour l’UNAF, cette étude confirme ce qu’elle dénonce depuis des années : les néonicotinoïdes polluent très largement notre environnement (végétation cultivée et sauvage, eau, sols, etc.) et les abeilles y sont très largement exposées.
Si les seuils retrouvés dans les miels sont non toxiques pour la santé humaine, il n’en est pas de même pour les abeilles qui, à ces niveaux de contamination, peuvent être sérieusement affectées.
Pour Gilles LANIO, président de l’UNAF  « Depuis trop longtemps, l’abeille et l’apiculture sont victimes de ces pesticides. Cette étude confirme la nécessité d’une interdiction urgente et totale des néonicotinoïdes ».
L’interdiction française des néonicotinoïdes entrera en vigueur en septembre 2018. Excepté si le gouvernement décide, sur la base d’avis de l’ANSES attendus pour l’automne, de délivrer des dérogations à cette interdiction. L’UNAF y demeurera extrêmement vigilante et attentive.
« Articles plus anciens