(Rubrique rédigée le 30 mars 2015 avec l’aimable participation du Dr vétérinaire C ROY)


Varroa destructor sur larve et phorétique (sur abeille)

Varroa destructor sur larve et phorétique (sur abeille)

  • Acarien, au développement exponentiel (1 varroa en début de saison = 20 à 30 varroas en fin de saison), se reproduit exclusivement dans le couvain (principalement de mâle).
  • Pathogénie : action du parasite spoliatrice par prélèvement d’hémolymphe, qui se traduit par le développement anormal des larves donc une malformation des abeilles à la naissance, puis par l’affaiblissement des abeilles sur lesquelles le varroa se fixe (varroa phorétique), et action vectrice par inoculation de germes.
  • Reproduction : la femelle fondatrice acquière sa maturité sexuelle pendant la phase phorétique, pénètre dans l’alvéole quelques heures avant l’operculation, s’immerge dans la bouillie larvaire, se nourrit par un trou sur le côté de la nymphe, pond 1 œuf de mâle puis 5 à 7 œufs de femelle ; le mâle va féconder ses sœurs, s’il en a le temps. Lors de la naissance de l’abeille, la femelle fondatrice, qui peut assurer 2 à 3 générations, sort de l’alvéole avec ses filles fécondées et s’accrochent sur le dessus de l’abdomen d’une jeune abeille.
  • SYMPTOMES : sur le couvain : couvain en mosaïque, opercules troués, larves mortes couleur brune, nymphes décapitées, cannibalisme, abeilles naissantes mortes langue en extension ; sur abeilles : varroa phorétique, ailes déformées, ventre gonflé, dépopulation par insuffisance d’abeilles adultes.
  • Propagation : naturelle : par les mâles, l’essaimage, le pillage et la dérive. Par les pratiques apicoles : transhumance, concentration de colonies, commerce.
  • Mesures curatives : par traitement disposant d’une AMM (Autorisation de mise sur le marché) et délivré sur ordonnance pour certains. L’efficacité des traitements dépend beaucoup des conditions climatiques : pas trop chaud, ni trop froid. Les traitements doivent être effectués prioritairement après la récolte, idéalement en l’absence de couvain, entre la fin de la ponte des abeilles d’été et la reprise de la ponte des abeilles d’hiver.
  • Mesures préventives : jeunes reines, planchers grillagés, blocage de ponte.